La cosmétique et son histoire...

Les premières utilisations des cosmétiques sont presque aussi anciennes que l’Homme. Déjà, lors de la Préhistoire, les Hommes réalisaient de la peinture corporelle d’origine minérale, mélangée à des corps gras.

- Femme de la Préhistoire -

Puis, sous l’Antiquité, à partir de l’invention de l’écriture jusqu’à la chute de l’empire romain en 476 après J-C, les Hommes continuèrent d’utiliser des cosmétiques. Ce sont des peuples entiers comme les Egyptiens, les Babyloniens, les Hébreux… qui se servaient des cosmétiques à des fins magiques, médicales et rituelles. Ils utilisaient aussi déjà beaucoup les cosmétiques comme des peintures pour le corps et le visage, des huiles, des parfums et des onguents (pour des funérailles, ou la momification par exemple.)

- Femmes de nationalité egyptienne, babylonienne et hebraïque -

 

        Les civilisations antiques du Moyen-Orient, elles, paraissaient s’intéresser surtout aux yeux, puisque les cosmétiques comme le khôl (fard pour les yeux, de couleur noir ou gris), leur servaient de protection contre les mouches et le soleil éblouissant. Les Egyptiens, eux, se servaient entres autres d'une pâte de couleur verte a base de malachite pulvérisée (pierre verte) et également d'un mélange préparé avec des œufs de fourmis écrasés, ainsi que du henné (arbuste dont les feuilles permettent de fabriquer une teinture rouge ou jaune pour les cheveux) pour teindre différentes parties du corps comme les cheveux, les ongles, la paume de main et la plante de pied.

- Maquillage au Khôl - Malachite - Tatouage au henné -

 

        A cette époque, le maquillage comme les fards, les poudres pour éclaircir le teint, les poudres abrasives (qui polissent et nettoient) pour blanchir les dents, les huiles de bains et les rouges à lèvres étaient principalement consommés par les classes les plus aisées. Grâce aux caravanes qui transportaient des produits comme la soie ou les épices en Europe, les cosmétiques ont été introduits en Grèce et dans l’Empire Romain.

Pendant le Moyen-âge (476 – début XVIème siècle), le maquillage est en principe utilisé pour représenter l’idéal féminin occidental de l’époque : la femme devait avoir une peau blanche comme la fleur de lys et les joues rouges comme les roses. Cependant, ces produits n’étaient qu’à la portée des plus riches.

Lors de la Renaissance (XVIème siècle), durant le règne de Louis XIV, les gens consommaient beaucoup de parfums pour faire face au manque d’hygiène. Alors que la France devient maîtresse dans le domaine du maquillage, les Italiens, quant à eux, s’imposent en tant que principaux producteurs et fournisseurs de produits de beauté. Cependant, les Hommes ne savent pas encore que certains produits utilisés dans les cosmétiques, comme le plomb, qui pouvait ruiner le teint, pouvaient déclencher la calvitie ou même en cas d’utilisation prolongée entraîner la mort.

- Femme de la Renaissance -

 

C’est à partir du XVIIIème siècle que les cosmétiques sont accessibles à toutes les classes sociales confondues. Les hommes et les femmes cherchaient à avoir une apparence complètement superficielle : on blanchissait les visages et soulignait de bleu les lignes des veines. Les mouches, qui furent inventées pour cacher les marques de variole, étaient de plus en plus grandes et de formes diverses. Mais après la Révolution, les hommes ne se maquillèrent plus, et les femmes honorables n’utilisaient plus que de l’eau de Cologne et de la poudre blanche.

- Femme du XVIIIème siècle -

 

Depuis le XXème siècle et surtout avec l‘Industrialisation, les cosmétiques sont de plus en plus divers et variés et sont de plus en plus utilisés. A présent, ils sont pour beaucoup faits avec des produits de synthèse ou encore des dérivés pétroliers, ce qui a permis de baisser fortement leurs prix. De nos jours, les cosmétiques sont avant tout utilisés pour plaire, se sentir beau ou belle, bien dans sa peau. Les hommes, quant à eux, sont de plus en plus nombreux à en utiliser. De plus, les cosmétiques sont utilisés par toutes les générations : par exemple, pour les bébés, on se sert souvent de laits pour le corps. Les personnes plus âgées, quant à elles, peuvent entres autres utiliser des crèmes pour reculer les marques du vieillissement. Enfin, les personnes actives, plus jeunes, cherchent à imiter une certaine image véhiculée par la publicité et les "people", en se maquillant comme eux.

- Femmes d'aujourd'hui -

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×